La liberté d’expression en Tunisie est montré du doigt

Écouter

HumanRights Watch est l’une des plus importantes ONG (Organisation non gouvernementale) dans le monde. Elle s’occupe principalement de protéger et de défendre les droits de l’homme. C’est pour cette raison qu’elle vient de montrer du doigt la liberté d’expression en Tunisie. En effet, cette organisation n’est pas satisfaite du sort réservé aux journalistes ou aux artistes tunisiens, qui sont mis en prison à cause de leurs textes et surtout de leurs paroles. Les défenseurs des droits de l’homme trouvent ces punitions injustes et dénoncent une atteinte aux libertés, et commencent même à remettre en question l’efficacité de la justice tunisienne. Il faut dire qu’en empêchant les journalistes et les artistes de s’exprimer, il n’y a plus personne pour dénoncer certaines injustices dont sont victimes les Tunisiens. De plus, HumanRights Watch refuse que ces personnes soient condamnées parce qu’elles ne partagent pas le même avis que le gouvernement tunisien, comme dans un régime politique totalitaire (C’est le mot jour).  En France, les journalistes et les artistes ont le droit de s’exprimer et de donner leur avis sur le monde et sur la politique. Pourquoi ce ne serait pas le cas en Tunisie ?

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    134
    Download PDF