La rentrée des enfants réfugiés

Écouter

Cela fait déjà plus de quinze jours que l’école a repris et peut-être as-tu cette année un ou plusieurs enfant(s) réfugié(s) dans ta classe. En effet, des milliers de familles étrangères viennent s’installer en France (et dans d’autres pays d’Europe) parce que les conditions de vie sont trop dures dans leur pays d’origine. Certaines fuient la guerre (comme en Syrie), d’autres la pauvreté (comme en Afrique subsaharienne), et toutes espèrent trouver une vie meilleure dans leur pays d’accueil (pour plus d’infos, tu peux cliquer ICI). En France, l’instruction (c’est le mot du jour) est obligatoire pour tous les enfants (nous t’en parlons dans la rubrique le sais-tu ?) et cette loi concerne aussi les enfants réfugiés. Ils sont pour la plupart contents de pouvoir retourner à l’école mais beaucoup doivent faire face à une difficulté importante : apprendre à parler notre langue. En effet, beaucoup d’enfants réfugiés sont allophones, c’est-à-dire qu’ils parlent une autre langue que le français. Des classes adaptées ont donc été créées pour les aider à apprendre notre langue et d’autres connaissances qui leur manquent. Ils suivent aussi quelques cours avec des enfants français, comme le sport ou la musique. Une fois qu’ils ont fait assez de progrès, ils arrêtent ces cours spécialement faits pour eux et rejoignent une classe d’élèves français. L’année dernière, il y avait plus de 52 000 enfants allophones en France et une grande partie d’entre eux étaient des réfugiés.

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    685
    Download PDF