Chaque maillon compte

Sarah : Avez-vous entendu parler de l’association « La chaîne de l’espoir » ? Cette association permet tous les ans à des milliers d’enfants qui habitent dans des pays pauvres d’être soignés.
Arthur : C’est top ! Mais comment cette association fait-elle ? Dans les pays les plus pauvres, il n’y a pas toujours d’hôpitaux ni de médicaments…
Gary : C’est clair ! Et puis, les médecins ne connaissent pas forcément toutes les méthodes qui existent dans les pays plus riches…
Sarah : Beaucoup de médecins participent à « La Chaîne de l’espoir » ; lorsqu’ils interviennent dans un pays pauvre, ils apprennent leurs techniques aux médecins locaux. L’association construit aussi des hôpitaux et leur fournit des équipements.
Arthur : C’est top ! Mais ça ne doit pas toujours être possible : par exemple, dans un pays en guerre, ça doit être compliqué de construire un hôpital… Et après une catastrophe naturelle, il ne doit carrément plus y en avoir ?
Sarah : Quand c’est trop compliqué de soigner les enfants dans leur pays, l’association les fait venir en France dans des familles d’accueil et les fait soigner dans les hôpitaux français.
Agathe : Mais si ces enfants n’ont pas d’argent, comment ils font pour voyager ?
Sarah : L’association s’occupe de tout ! En fait, « La chaîne de l’espoir » fonctionne grâce à la solidarité: des personnes donnent de leur temps, comme les médecins ou les familles qui accueillent les enfants. Et puis, des gens font aussi des dons pour permettre à l’association de mener ses actions. Plus les gens sont solidaires, plus la chaine est solide !

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, 4,00 / 5)
    Loading...
    371
    Download PDF