Un effet bœuf…

Écouter

Agathe : Beurk ! Ça me dégoûte trop cette histoire de lasagnes au cheval ! Si ça se trouve, un des plats surgelés que ma mère achète en contenait…

Arthur : Ce n’est pas si grave : si c’est le cas, ils ne t’ont pas rendue malade.

Agathe : Peut-être, mais moi, je n’ai pas envie de manger de viande de cheval. J’aime trop cet animal. Et puis, si les grosses industries agroalimentaires arrivent à faire croire aux gens qu’ils mangent de la viande de bœuf alors qu’en réalité il s’agit de cheval, c’est drôlement malhonnête de leur part !

Gary : Je suis d’accord avec Agathe. Depuis que j’ai entendu cette histoire, je me demande ce qu’on nous sert vraiment dans nos assiettes.

Arthur : Oui, je comprends ce que vous voulez dire. Mais d’un autre côté, ce n’est pas parce que certaines entreprises n’ont pas fait leur travail sérieusement qu’il faut soupçonner toutes les autres. Il existe quand même des contrôles qui permettent de vérifier la qualité des aliments.

Gary : Je sais mais ce n’est quand même pas facile de connaître l’origine des produits qui servent à fabriquer nos plats cuisinés.

Sarah : C’est pour ça qu’à la maison, nous évitons d’acheter ce genre de plats ! Nous préférons nous fournir chez notre boucher qui nous indique l’espèce et l’origine de l’animal que nous mangeons. C’est quand même plus rassurant !

Agathe : C’est sûr ! Mais c’est quand même dommage que les fabricants de produits surgelés  ne soient pas capables de nous garantir aussi l’origine des plats que nous achetons…

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    95
    Download PDF