L’éducation, un droit à transmettre

Sarah : J’ai vu à la télé des images filmées en Afrique de l’Ouest : il y avait plein de gens blessés et des personnes qui pleuraient. Vous savez ce qui se passe là-bas ?
Gary : Oui, il y a eu plusieurs attaques au Nigeria et au Cameroun à cause de la secte Boko Haram.
Arthur : J’ai déjà entendu ce nom plusieurs fois, mais c’est quoi exactement « Boko Haram » ?
Agathe : D’après ce que j’ai compris, c’est un groupe de terroristes qui ne veut pas que les citoyens nigérians et camerounais aillent à l’école.
Sarah : Ah ! Oui, c’est vrai ; je me rappelle que l’année dernière cette secte avait même enlevé 200 lycéennes pour les empêcher d’aller à l’école et les obliger à se marier.
P’tite Marianne : Mais pourquoi veulent-ils empêcher les gens d’aller à l’école ? Si les enfants n’y vont plus, ils ne sauront plus lire, ni écrire…
Gary : Tu as raison, P’tite Marianne, mais cette secte pense que ce qu’on apprend à l’école est mauvais et que c’est contraire à leurs principes.
Agathe : Pourtant, c’est super important que les enfants continuent d’aller à l’école : tous les enfants ont droit à une éducation !
Arthur : Carrément, l’éducation c’est ce qui nous permet de mieux comprendre notre monde.
Sarah : C’est pour ça que les membres de Boko Haram veulent interdir les enfants d’aller à l’école : ils veulent empêcher les citoyens de se faire leurs propres idées.
Gary : Alors, le meilleur moyen de lutter contre Boko Haram, c’est que les enfants continuent à apprendre des choses !
P’tite Marianne : En plus, comme ça, et quand ils seront grands, ils pourront à leur tour faire l’école aux enfants !

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, 5,00 / 5)
    Loading...
    181
    Download PDF