Non à l’obsolescence programmée !

Écouter

Sarah : Je suis dégoûtée ! Mon baladeur MP3 ne marche plus, alors que je l’avais seulement depuis deux ans. Je ne comprends pas pourquoi ; j’en ai pourtant bien pris soin.

Arthur : Tu sais de plus en plus d’objets ont une durée de vie limitée par leur fabricant. Si ça se trouve, ton baladeur MP3 était programmé pour tomber en panne au bout de deux ans.

Sarah : Tu crois que c’est possible ? Pourquoi le fabricant aurait-il fait ça ?

Arthur : Pour que tu en rachètes un ! C’est une stratégie des industriels pour pousser les consommateurs à acheter toujours plus.

Sarah : C’est abusé ! Tout le monde n’a pas les moyens de racheter un objet s’il tombe trop rapidement en panne. Moi, par exemple, je vais devoir me passer de baladeur MP3 pendant un bout de temps, car je n’ai pas l’argent pour m’en payer un pour le moment.

Arthur : Oui, et puis ce qui est dégoûtant, c’est que cela amène les fabricants à produire plus d’objets que ce dont on devrait avoir normalement besoin. A force, ils vont épuiser les ressources de notre planète. En plus, quand les industries confectionnent ces produits, elles polluent encore plus…

Sarah : C’est clair ! Le pire dans tout ça, c’est que nous, les consommateurs, nous ne pouvons rien y faire.

Arthur : Je ne suis pas d’accord avec toi, Sarah. Nous pouvons réparer ses objets quand cela est possible ou acheter des objets d’occasion plutôt que des produits neufs. Et puis, tiens, d’ailleurs, maintenant que j’y repense, j’ai un vieux baladeur MP3 à la maison qui ne me sert plus : je vais te l’apporter, comme tu n’auras pas à en racheter un autre !

Sarah : C’est vrai ? Oh ! Merci, Arthur, tu me sauves la vie !

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    107
    Download PDF