Marre des marées noires !

Gary : J’ai lu sur Internet qu’un gros bateau a déversé des milliers de litres de pétrole au sud du Bangladesh ! Du coup, toute la zone est polluée…
Sarah : Beurk ! J’espère que des personnes s’occupent de nettoyer la mer et la plage, sinon plein d’animaux et de plantes vont mourir.
Arthur : C’est clair : le pétrole risque de les empoisonner et de les engluer…
P’tite Marianne : Qu’est-ce que ça veut dire « engluer » ?
Arthur : Ça veut dire que les animaux se retrouvent tout collés à cause du pétrole…
P’tite Marianne : C’est horrible ! Et si on allait les nettoyer ? Comme ça, ils n’auraient plus de pétrole sur eux.
Gary : C’est une super idée, P’tite Marianne, mais le Bangladesh, c’est hyper loin ! Ce pays se trouve à côté de l’Inde, alors ce n’est pas la porte d’à côté…
P’tite Marianne : Dommage… Alors qu’est-ce qu’on peut faire pour réparer les dégâts ?
Arthur : Déjà, on pourrait commencer par en parler autour de nous, je suis sûr qu’il y a plein de personnes qui ne sont pas au courant.
Gary : Pas bête ! On pourrait envoyer des e-mails à tous les gens qu’on connaît pour les informer.
Sarah : Oui, et puis, on pourrait vendre des gâteaux et des crêpes ; comme ça, on récupèrerait de l’argent pour les associations qui s’occupent de ce problème.
Arthur : C’est une bonne idée ! Par contre, il ne faut pas demander à P’tite Marianne de les vendre : la dernière fois qu’on a vendu des cookies pour l’école, elle en a mangé presque la moitié !
P’tite Marianne : Promis : si c’est pour sauver les animaux de la marée noire, je n’en mangerai pas un seul… Ou alors, un tout petit !

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, 5,00 / 5)
    Loading...
    31
    Download PDF