Des maths aussi pour les filles !

Écouter

Agathe : D’après une étude qui a été menée par un centre d’information francilien, les femmes sont moins représentées dans les manuels de maths que les hommes. C’est carrément injuste : je suis sûre qu’il y a aussi de grandes mathématiciennes !

Gary : Bien sûr ! Tu sais quoi, d’ailleurs ? Ce sont deux femmes qui ont obtenu le Prix Henri Poincaré cette année : Nalini Anantharaman et Silvia Serfaty.

Agathe : Ah ! Super ! Mais… euh… C’est quoi ce prix ?

Gary : C’est l’une des plus grandes récompenses pour les travaux de scientifiques en physique mathématique.

Agathe : Je n’en ai pas entendu parler… C’est dommage, car si on mettait plus en avant les talents des mathématiciennes, peut-être que plus de filles auraient envie de s’intéresser à cette science !

P’tite Marianne : Oui, c’est comme pour le foot ! On ne parle quasiment jamais de l’équipe de France de football féminin. Pourtant, si on en parlait plus, je suis sûre que plein de filles comme moi auraient envie de pratiquer cette activité.

Gary : Pour ça, il faut que l’état d’esprit des gens change. A une certaine époque, c’était très difficile pour les femmes de pratiquer les maths, car on pensait que cette discipline était réservée aux hommes. Certaines mathématiciennes se faisaient même passer pour des hommes pour pouvoir échanger avec d’autres mathématiciens…

Sarah : Moi, je ne me serais pas autant embêtée pour faire des maths, car j’ai horreur de ça ! Par contre, je ne vois vraiment pourquoi cette science serait réservée aux hommes plutôt qu’aux femmes…

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    111
    Download PDF