Pas d’accord pour banquer…

Écouter

Sarah : As-tu entendu parler de cette histoire de taxe à Chypre, Agathe ? Si elle avait été mise en place, de l’argent aurait été prélevé sur les économies que les Chypriotes avaient déposées à la banque.

Agathe : Ah ! Bon, mais à quoi ça sert de mettre en place une taxe pareille ?

Sarah : C’est parce que Chypre est en pleine crise économique. Les banques chypriotes ont prêté des sous à la Grèce et l’Europe a décidé d’annuler une partie de la dette de ce pays. Du coup, les banques chypriotes ne se sont pas fait rembourser tout l’argent qu’elles avaient prêté. Comme ces sommes se chiffrent en millions d’euros, les banques chypriotes sont en grande difficulté…

Agathe : OK. Je comprends mieux. Mais je trouve ça injuste pour les citoyens qui ont placé leurs économies dans ces banques, surtout pour ceux qui n’ont pas beaucoup d’argent…

Sarah : Bien sûr ! C’est pour cette raison que beaucoup d’entre eux ont retiré leur argent avant que la taxe ne soit mise en place. Du coup, les dirigeants européens ont décidé de ne pas taxer les personnes qui avaient mis de petites sommes d’argent. Mais ça n’a pas suffi à convaincre le Parlement chypriote qui a rejeté cette mesure.

Agathe : Heureusement ! Mais tu crois que cette mesure pourrait être appliquée dans d’autres pays d’Europe en crise ?

Sarah : Non, il y a peu de risques. En fait, cette taxe a été proposée à Chypre parce que beaucoup de riches étrangers y ont déposé leurs économies et du coup, c’est le seul pays européen où les banques ont autant d’argent.

Agathe : En tout cas, ces banques ont bien failli se retrouver sans argent : avec une taxe pareille, plus personne ne leur aurait confié son argent !

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    120
    Download PDF