Priorité à l’intérêt commun !

Écouter

Arthur : C’est quand même fou de se dire que les Brésiliens manifestent parce que l’État dépense trop d’argent pour la Coupe du Monde de 2014 ! Pour moi, le Brésil, c’est le pays du football…

Agathe : Oui, mais tu imagines si la Coupe du Monde avait lieu en France, et que tu ne puisses pas te payer une place pour assister aux matchs parce qu’elle est trop chère ? Eh ! Bien, c’est le cas pour la plupart des Brésiliens…

Arthur : Je reconnais que je serais écœuré si j’étais à leur place!

Sarah : Et puis les citoyens brésiliens sont mécontents de l’utilisation qui est faite de l’argent public.

P’tite Marianne : C’est quoi l’argent public ?

Sarah : C’est l’argent prélevé par l’État auprès de tous les citoyens au moyen de taxes et d’impôts et qui doit être dépensé dans l’intérêt commun des citoyens.

P’tite Marianne : Oui, mais comment savoir si cet argent est dépensé dans l’intérêt commun des citoyens ?

Agathe : Par exemple, s’il n’y a pas assez d’hôpitaux pour soigner tout le monde et que l’État décide d’en financer la construction, c’est bien pour tout le monde ! Par contre, si cet argent ne profite qu’à quelques personnes, c’est qu’il est mal utilisé.

Sarah : Dans le cas du Brésil, l’État a préféré construire de nouveaux stades alors que les Brésiliens réclament plus d’écoles, d’hôpitaux et de logements. C’est pour cela qu’ils ne sont pas contents.

P’tite Marianne : Le gouvernement brésilien n’a pas le sens des priorités ! Si un joueur se blesse au cours d’un match, ils seront bien obligés de se rendre compte qu’il y a besoin de plus d’hôpitaux !

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    112
    Download PDF