Une punition qui va trop loin

Écouter

Gary : Je n’aimerais pas être à la place de ce jeune garçon chinois que les internautes ont traqué parce qu’il a tagué un monument égyptien ! Je crois que je n’oserais même plus sortir de chez moi si j’étais à sa place…

Agathe : En même temps, il l’a un peu cherché : ce n’est vraiment pas malin de dégrader un monument ancien quand on la chance d’en visiter un.

Gary : Bien sûr ! C’est important de respecter les lieux que l’on visite, mais je trouve que ça va trop loin : toutes ses données personnelles comme son adresse ou sa photo ont été diffusées sur internet pour dénoncer son geste.

Arthur : C’est abusif ! Même si une personne a commis une faute, elle mérite quand même que l’on protège sa vie privée.

Sarah : Je suis d’accord avec toi, Arthur. Et puis, ce n’est pas le rôle des internautes de mener des enquêtes et de punir les fautifs, c’est celui de la justice !

Agathe : En même temps, si grâce à internet, on peut retrouver plus facilement des personnes qui ont commis des crimes, ça peut être bien.

Gary : Oui, mais dans ce cas, il faudrait que la police collabore avec des internautes, pour éviter que des personnes soient accusées pour une faute qu’elles n’ont pas commise, et pour que les coupables soient punis conformément à la loi.

Arthur : C’est clair ! Parce qu’être montré du doigt et harcelé par des milliers de personnes, c’est une peine carrément injuste.

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    139
    Download PDF