Sortons nos crayons !

Agathe : L’attentat de « Charlie Hebdo » me rend super triste… C’est horrible de penser à toutes ces personnes qui sont mortes en faisant leur travail.
Arthur : Oui, et leur travail était super important : ils dénonçaient tout ce qui les choquait dans notre monde avec des dessins et des articles.
Gary : Et apparemment, c’était super drôle ! Il faut être très fort pour réussir à parler de sujets graves en faisant rire les gens en même temps.
Agathe : Mais en tirant sur les journalistes de « Charlie Hebdo », les terroristes ont voulu montrer qu’on n’avait pas le droit de rire de certaines choses…
Arthur : Le problème, c’est que maintenant les gens risquent d’avoir peur de dire ce qu’ils pensent ou de rire de certains sujets.
Sarah : Pourtant il ne faut surtout pas arrêter de s’exprimer, sinon ça veut dire que les terroristes ont gagné.
Gary : C’est vrai, Sarah ! Le meilleur moyen de s’en prendre à eux, ce n’est pas de les attaquer avec des armes mais de continuer à dire ce qu’on pense !
Arthur : Vous avez raison : la liberté d’expression, c’est une des forces de notre République ! Il faut tout faire pour la défendre.
Agathe : Si on n’est pas d’accord avec ce qui se passe autour de nous, il faut le dire que ce soit avec des chansons, des journaux, des sites Internet ou des caricatures bien sûr !
P’tite Marianne : Bien dit, Agathe ! Il faut que les terroristes comprennent bien : nous ne sommes pas prêts de nous taire ! Est-ce qu’il faut que je leur fasse un dessin ?!

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, 5,00 / 5)
    Loading...
    750
    Download PDF