Tourisme durable, le tourisme qui voit loin

P’tite Marianne : Moi, plus tard, j’aimerais trop faire le tour du monde, comme ça je pourrais observer les animaux de la savane en Afrique, visiter des temples en Asie, ou même me promener dans le grand canyon aux États-Unis…
Gary : Moi aussi, ça me fait rêver, mais je ne voudrais pas voyager n’importe comment : j’aimerais faire du tourisme durable…
P’tite Marianne : Tu veux dire que tu aimerais voyager très longtemps ?
Gary : Non, le tourisme durable, c’est le tourisme qui protège la nature et le patrimoine. On dit qu’il est « durable », car il protège les endroits pour que nous puissions les visiter encore de nombreuses années.
P’tite Marianne : Mais comment faire pour protéger tous ces lieux ?
Gary : Il faut tenir compte des particularités de chaque endroit : si par exemple, si on y trouve des espèces d’animaux ou de plantes très rares, il faut empêcher les touristes de les visiter. Et puis, il faut aussi trouver des moyens d’éviter la pollution : si tous les touristes prennent le bus, c’est mieux que si chacun prend sa voiture.
P’tite Marianne : Donc, le tourisme durable c’est du tourisme qui protège l’environnement.
Gary : Exactement ! Mais, il permet aussi de distribuer une partie de l’argent que rapportent les visites pour que les sites touristiques ne s’abîment pas.
P’tite Marianne : C’est top que des gens prennent soin de tous ces endroits : il y en a tellement que je voudrais visiter, je n’aimerais pas qu’ils soient détruits avant de les avoir vus.
Gary : Ne t’en fais pas, P’tite Marianne, le tourisme durable est parti pour durer !

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, 3,00 / 5)
    Loading...
    70
    Download PDF