Printemps arabe, cinq ans déjà

Écouter

Il y a cinq, le peuple tunisien chassait son président, Zine el-Abidine Ben Ali, du pouvoir. Plusieurs pays du Moyen-Orient qui en avait assez de la politique de leurs dirigeants ont suivi l’exemple de la Tunisie en se révoltant aussi. On a appelé ces actions, les révolutions du printemps arabe. En effet, dans les pays proches de la Tunisie (par exemple, l’Égypte, la Syrie, la Lybie ou le Yémen), les citoyens se sont révoltés contre leurs dirigeants qui étaient depuis très longtemps au pouvoir et qui les empêchaient de décider de leur avenir. Ces révoltes n’auront malheureusement pas apporté tous les changements espérés : si des élections libres ont pu être organisées en Tunisie et en Égypte, des terroristes ont profité de la situation pour prendre le pouvoir dans certaines régions de Syrie et de Lybie et pour organiser des attentats.

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, 5,00 / 5)
    Loading...
    101
    Download PDF