le journal

Au Brésil, un président qui inquiète

Il y a un an, Jair Bolsonaro est devenu président du Brésil, un très grand pays d’Amérique du Sud. Mais beaucoup de Brésiliens et de citoyens du monde entier étaient très inquiets de son élection car ils pensent que ses idées sont peu démocratiques et qu’elles mettent en danger des êtres humains et la planète. Un an après, où en est le Brésil ?

Pour se faire élire, Jair Bolsonaro a promis à tous les Brésiliens qu’ils allaient vivre en sécurité. Pour cela, il veut rétablir la peine de mort, c’est-à-dire la possibilité de tuer une personne qui en a tué une autre, et autoriser tous les citoyens brésiliens à porter une arme pour se défendre. Pour l’instant, il n’a pas pu faire voter ces lois car les sénateurs n’étaient pas d’accord. Pour les opposants au président, ces mesures ne feraient que développer la violence. En effet, depuis son élection, le nombre d’armes achetées par les Brésiliens et les violences policières ont déjà augmenté.

Le président du Brésil est aussi beaucoup critiqué parce qu’il ne protège pas les personnes discriminées. Il tient régulièrement des propos homophobes, c’est-à-dire contre les personnes homosexuelles, racistes, c’est-à-dire contre les personnes noires ou autochtones, et sexistes, c’est-à-dire contre les femmes. Une fois qu’il a été élu président, il a par exemple supprimé les aides aux associations qui défendent les personnes Lesbiennes, Gais, Bisexuelles et Transexuelles (LGBT)

Au niveau de la protection de l’environnement, Jair Bolsonaro ne respecte pas les accords internationaux sur le climat. Il encourage la déforestation en Amazonie (on t’explique ce qu’est la déforestation dans le sais-tu?), alors que la forêt amazonienne est le poumon de la planète ! La déforestation a beaucoup augmenté depuis son élection.

Pour toutes ces raisons, de nombreux opposants de Jair Bolsonaro ont décidé de quitter le pays. D’autres lui résistent sur place, comme les chefs autochtones qui se sont réunis en « Union sacrée » au début de l’année 2020, pour défendre la forêt, leurs modes de vie et leurs peuples.

Par Marianne
Posté le 27 janvier, 2020

Actualités de la semaine

Discute minute

Objectif : contrer l’épidémie !

À Suivre de près

La police a-t-elle le droit de fouiller les téléphones ?

À Suivre de près

Des panneaux de signalisation qui représentent tout le monde !

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu quelles mesures de sécurité ont été mises en place contre le coronavirus ?

Le débat de la semaine

On parle du coronavirus