le journal

C’est la Journée internationale des toilettes

Le 19 novembre chaque année, c’est la Journée internationale des toilettes. Cette journée est très importante car elle permet de parler d’un sujet trop souvent tabou alors qu’il concerne notre santé et notre bien-être à toutes et tous.

En effet, aller aux toilettes dans un endroit propre où l’on se sent à l’aise et en sécurité, c’est un droit fondamental. Avoir accès à des toilettes fait même partie des Objectifs de développement durable de l’Organisation des Nations Unies .

Pourtant, aujourd’hui encore, 3,6 milliards de personnes sur la planète sont privées d’accès à des toilettes sûres. C’est presque une personne sur deux.

Aller aux toilettes est essentiel. Ça permet au corps de se nettoyer et de bien fonctionner. Si on n’y va pas, on peut avoir mal au ventre ou tomber malade. Pourtant, il existe de nombreuses raisons qui font que les gens se retiennent de faire pipi et caca.

En France par exemple, il existe des toilettes dans les écoles, les maisons ou sur les lieux de travail (on te parle des toilettes à l’école dans « À suivre de près »). Mais parfois, les personnes n’y vont pas parce que les toilettes sont sales ou mal entretenues. Certaines personnes se retiennent aussi parce qu’elles sont gênées des bruits qu’elles pourraient faire ou encore ont peur que quelqu’un les suive dans les toilettes et de se faire agresser.

Il arrive aussi que dans certains pays, il n’y ait pas de toilettes. C’est donc très compliqué d’avoir le droit à son intimité, d’être en sécurité et de pouvoir être propre. Et, si on fait pipi ou caca hors des toilettes ou si l’eau n’est pas traitée lorsqu’elle sort des toilettes, cela pollue les eaux des rivières (on t’explique comment est traitée l’eau qui sort des toilettes dans Le sais-tu ?). On peut alors être gravement malade si on la boit.

Se sentir en sécurité quand on fait ses besoins c’est important. S’il n’y a pas de toilettes, qu’elles ne peuvent pas se fermer à clé ou qu’il y a un espace en haut et en bas de la porte, la personne qui fait ses besoins peut avoir peur que d’autres personnes viennent l’embêter.

Aller aux toilettes, c’est pourtant un geste naturel et essentiel qu’on fait 2500 fois par an environ (4 à 5 fois par jour). Il est donc temps d’en parler sans tabou pour que chacun et chacune puisse aller aux toilettes tranquillement.

D’ailleurs, plusieurs associations et entreprises comme le collectif À nous les toilettes agissent au quotidien pour sensibiliser sur ce sujet, récolter la parole des enfants et tenter de faire bouger les choses. On a toutes et tous notre rôle à jouer pour que les toilettes deviennent un lieu sûr, propre et agréable.

Par Arthur
Posté le 13 novembre, 2023

Actualités de la semaine

Discute minute

Un nouveau rendez-vous au bureau de vote !

À Suivre de près

Un jeu vidéo pour les enfants dys

À Suivre de près

Protéger les droits des réfugiés

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est la majorité absolue ?

Le débat de la semaine

On parle de la dissolution de l’Assemblée nationale