le journal

Rendre hommage aux harkis

Fin septembre, Emmanuel Macron a reçu des harkis à l’Élysée. On appelle harkis les anciens combattants musulmans qui ont aidé l’armée française durant la guerre d’Algérie, au XXe siècle.

Pour bien comprendre, il faut faire un saut dans l’Histoire. Pendant environ 100 ans, jusqu’en 1962, l’Algérie était française. La France avait en effet colonisé cette région et décidé que ce territoire lui appartenait. Dans cette région vivaient des « Français musulmans », descendants de familles qui vivaient là avant la colonisation et des « Français européens », qui avaient traversé la Méditerranée pour s’y installer.

En 1954, des habitants musulmans en ont assez de cette situation : ils veulent que l’armée française s’en aille et que leur pays devienne indépendant. Une guerre éclate entre l’armée française et les Algériens qui ne veulent plus de la France chez eux.

C’est un conflit très dur durant lequel la population a beaucoup souffert. De nombreuses personnes ont été torturées et tuées. Pendant longtemps, l’armée française a camouflé la violence des crimes qu’elle a commis.

Durant cette guerre, qui a duré huit ans, certains habitants musulmans ont décidé de combattre au côté de la France : ce sont les harkis.

À la fin de la guerre en 1962, l’Algérie devient indépendante : c’est la fin de la colonisation, les Français doivent partir. Les harkis sont dans une situation très difficile : on les accuse d’avoir trahi les Algériens. Pour se venger, certains des Algériens qui avaient lutté pour l’indépendance tuent des harkis.

Certains harkis sont rapatriés en France pour être protégés, mais les conditions de leur accueil sont très mauvaises : ils vivent dans des bidonvilles et sont souvent rejetés par la population française (on t’explique comment ont été accueillis les harkis dans le sais-tu ?).

Depuis des dizaines d’années, des anciens harkis et des associations dénoncent le comportement de la France qui n’a pas aidé les harkis, alors qu’eux avaient aidé la France. Plusieurs présidents de la République ont reconnu que la France avait abandonné les harkis.

Depuis, le 25 septembre est devenu une journée en hommage aux harkis. En les invitant à l’Élysée, Emmanuel Macron leur a demandé pardon de la part des Français.

Par Sarah
Posté le 27 septembre, 2021

Actualités de la semaine

Discute minute

Recycler le numérique, ça doit être automatique !

À Suivre de près

Finis les jouets « pour filles » ou « pour garçons » !

À Suivre de près

Un wapiti enfin libéré !

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu comment on recycle les déchets numériques ?

Le débat de la semaine

On parle de pollution numérique

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Pédocriminalité