le journal

Journée internationale des personnes handicapées

Le 3 décembre, c’est la Journée internationale des personnes handicapées. Cette journée est organisée par l’Organisation des Nations Unies pour expliquer ce qu’est le handicap et sensibiliser les citoyens et citoyennes aux conditions de vie et de travail des personnes en situation de handicap dans le monde.

Plus d’un milliard de personnes dans le monde sont en situation de handicap (on t’explique ce qu‘est une situation de handicap dans le sais-tu ?) En France, 12 millions de personnes sont concernées, ce qui représente une personne sur sept.

Parmi elles, 850 000 ont une mobilité réduite qui leur complique la vie au quotidien parce que leur environnement n’est pas adapté. Certaines par exemple sont en fauteuil roulant, d’autres doivent se déplacer avec des béquilles ou avec un déambulateur (un cadre qu’on pose devant soi à chaque pas pour aider la marche). Il existe de nombreux lieux auxquels elles ne peuvent pas toujours avoir accès, comme le métro, des commerces ou des établissements, quand il y a des escaliers et pas d’ascenseur, par exemple.

La plupart des personnes concernées vivent avec d’autres particularités : par exemple, elles voient ou entendent moins bien que les autres ou pas du tout, elles souffrent d’une maladie chronique (une maladie qui dure longtemps) ou encore elles ont des difficultés psychiques. Il arrive que ces particularités soient totalement invisibles (on te parle du handicap invisible dans À suivre de près).

Si leur environnement n’est pas adapté à ces particularités, par exemple s’il n’y a personne pour traduire en langue des signes (la langue qui utilise des gestes à la place de la parole pour les personnes malentendantes) ou s’il n’y a pas de salles adaptées au repos sur le lieu de travail (pour les personnes dont la maladie les fatigue beaucoup par exemple), alors ces personnes se retrouvent en situation de handicap : elles ne peuvent pas comprendre, travailler ou se déplacer comme les autres et dans de bonnes conditions.

Malheureusement, certaines personnes en situation de handicap vivent des discriminations qui les empêchent de vivre comme tout le monde : elles vont avoir plus de difficultés pour trouver un logement, un travail, faire du sport ou partir en vacances dans un lieu adapté, par exemple.

Cette journée est importante car elle permet de mesurer les progrès qu’il reste à faire pour construire une société plus inclusive, c’est-à-dire une société où chaque personne a sa place. En effet, l’un des objectifs de l’Organisation des Nations Unies pour 2030 est de « Ne laisser personne de côté ». Cela veut dire que toute personne, quel que soit son sexe, son âge, sa nationalité ou son état de santé doit pouvoir vivre comme tout le monde et avoir les mêmes droits.

De plus en plus d’actions sont mises en œuvre, par des personnes, des associations ou des gouvernements. Les petits citoyens ont aussi préparé des outils pour mieux comprendre ces situations, tu peux découvrir ici la vidéo « Et si on s’parlait du handicap »

Par Agathe
Posté le 27 novembre, 2023

Actualités de la semaine

Discute minute

Je parle, tu parles, il ou elle parle…

À Suivre de près

Une grande dictée du sport partout en France

À Suivre de près

Les chiens-guides d’aveugles, des amis indispensables !

Le sais-tu ?

Sais-tu quelles sont les langues en danger ?

Le débat de la semaine

On parle des langues maternelles