le journal

Journée internationale du cancer de l’enfant

Le 15 février est une journée très importante : c’est la Journée internationale du cancer de l’enfant.

Le cancer est une maladie. Quand on en est atteint, de mauvaises cellules grandissent et se multiplient dans notre corps et empêchent les bonnes cellules de fonctionner correctement. Ces mauvaises cellules, qu’on appelle cellules cancéreuses, peuvent apparaître et se développer dans différents organes comme le poumon, l’estomac ou encore dans des endroits du corps comme le sein.

On a beaucoup plus de risques d’avoir cette maladie lorsqu’on vieillit et que notre corps fatigue. Mais il arrive, même si c’est très rare, que des enfants soient touchés par le cancer. Chaque année en France, 2500 enfants développent un cancer. Le cancer qui touche le plus les enfants est celui du sang, dont la forme la plus fréquente s’appelle leucémie (on t’explique ce qu’est une leucémie dans le sais-tu ?)

Même si c’est une maladie grave, le cancer peut être bien soigné. Grâce aux médecins et aux scientifiques, on sait de plus en plus de choses sur cette maladie et sur les médicaments qu’on peut prendre et sur les traitements qu’on peut donner pour la soigner.

On peut par exemple faire une radiothérapie : ce sont des rayons qui traversent le corps pour détruire les mauvaises cellules. On peut aussi faire une chimiothérapie : on prend un médicament très puissant qui va tuer les mauvaises cellules.

Mais ces traitements sont souvent très lourds et fatigants. Alors pour soutenir les enfants malades et mieux les accompagner au quotidien, de nombreuses associations comme le collectif GRAVIR agissent. Les petits citoyens font partie de ce collectif ! L’objectif, c’est de trouver de nouveaux traitements et de l’argent pour financer des recherches pour mieux comprendre et guérir la maladie.

Lorsqu’on est malade, c’est aussi très important d’avoir le soutien de sa famille et de ses amis. Alors si tu as un copain d’école, un voisin ou un coéquipier de ton club de sport qui est malade, n’hésite pas à demander à lui rendre visite ou à lui faire des dessins pour lui montrer qu’il n’est pas seul dans ce combat. Ça l’aidera à se sentir plus fort !

Par Arthur
Posté le 12 février, 2024

Actualités de la semaine

Discute minute

Une école pour toutes et tous

À Suivre de près

Six mois de transports gratuits à Montpellier

À Suivre de près

Une crise en Nouvelle-Calédonie

Le sais-tu ?

Sais-tu ce que sont les classes Ulis ?

Le débat de la semaine

On parle des élèves en situation de handicap