le journal

Le Grand Débat National, comment ça marche ?

Le Grand Débat National a commencé le 15 janvier. L’objectif est de consulter les Français afin de connaître leur avis et leurs idées concernant 4 grands thèmes : les impôts, la transition écologique, les services publics et la démocratie. Le Président a lui-même lancé les discussions en débattant pendant 7h00 avec des maires.

Pour aider les citoyens à venir débattre lors de réunions dans leur quartier, le gouvernement a créé la Commission nationale du débat public (CNDP) qui regroupe des personnes qui doivent informer les citoyens. Il existe aussi un site Internet et un numéro de téléphone avec toutes les informations utiles. Les personnes peuvent aussi envoyer des propositions par courrier ou directement sur le site Internet.

Le Président a également rédigé une lettre dans laquelle il pose une série de questions aux Français pour que cela soit plus facile de discuter ensemble sur les 4 thèmes choisis. Les Français peuvent aussi choisir de parler d’autres sujets.

Par ailleurs, l’association des maires ruraux de France, une association qui regroupe les maires des villages et petites villes, a remis au Président de la République les cahiers de doléances (on t’explique ce que c’est dans le Sais-tu). Les habitants pouvaient trouver ces cahiers dans leur mairie et y écrire leurs propositions ou leurs plaintes concernant la façon dont les choses se passent en France. Il y a eu environ 5000 cahiers.

Enfin, le gouvernement a annoncé qu’à partir du 1er mars des conférences citoyennes seront organisées. Des personnes seront tirées au sort parmi l’ensemble de la population et viendront réfléchir à des solutions concrètes pour répondre aux demandes que les gens auront faites pendant le Grand Débat National.

Certains gilets jaunes ont dit qu’ils refusaient de participer aux débats parce qu’ils pensent que le gouvernement ne changera rien. Presque la moitié des français dit avoir envie de participer au Grand Débat National mais beaucoup se demande si cela calmera la colère des gens. Les réunions dureront jusqu’au 15 mars.

Par Sarah
Posté le 21 janvier, 2019

articles en liens