le journal

C’est la Journée internationale de la liberté de la presse

Le 3 mai, c’est la Journée internationale pour la liberté de la presse ! Cette journée est très importante car elle célèbre un principe fondamental en démocratie. En effet, grâce à la liberté de la presse, les citoyens peuvent s’informer sur ce qu’il se passe dans leur pays et dans le monde, connaître les idées des différents partis politiques, et développer leurs propres opinions.

La liberté de la presse est très importante. On la retrouve dans l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen et dans l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Elle garantit aux journalistes le droit de faire des enquêtes, d’interviewer des personnes et de publier des articles sur n’importe quel sujet. Personne n’a le droit d’empêcher un journaliste de publier un article : cela s’appelle la censure et c’est interdit dans les pays démocratiques.

Dans certains pays comme l’Iran, la Chine ou la Corée du Nord, la liberté de la presse n’existe pas : on n’a pas le droit, par exemple de publier un article dans lequel on dit qu’on n’est pas d’accord avec le président. Certains journalistes sont en prison pour avoir simplement voulu faire leur métier : informer les citoyens de ce qu’il se passe (on te parle des journalistes en prison dans le sais-tu ?).

Depuis le début de la guerre en Ukraine, les journalistes russes sont très contrôlés : ils doivent, dans leurs articles et leurs reportages, défendre les idées du président Vladimir Poutine et montrer qu’il a raison de mener cette guerre.

La liberté de la presse ne veut pas dire qu’on a le droit de dire n’importe quoi dans les journaux ou sur Internet. Par exemple, il est interdit de publier des messages qui appellent à la haine et la violence, ou encore de dire des choses fausses à propos d’une personne pour lui faire du mal (cela s’appelle la diffamation).

Cette année, un thème a été choisi pour la journée du 3 mai : le journalisme sous l’emprise du numérique.

En effet, depuis l’apparition d’Internet, des ordinateurs, des tablettes et des téléphones, les citoyens ne s’informent plus seulement à la télévision, à la radio et dans les journaux. Le problème, c’est que sur Internet et les réseaux sociaux, des personnes qui ne sont pas journalistes peuvent écrire des choses qui parfois ne sont pas vraies : on appelle cela les fake news. C’est pour cela qu’il est important que des journalistes puissent vérifier les informations qui circulent sur Internet : savoir d’où vient l’info, qui l’a publiée, quand, pourquoi, etc. Donner des informations vérifiées, c’est leur métier !

Et toi, quand tu vois une information ou une image qui te surprend, n’hésite pas à faire des recherches : si les sites de plusieurs médias partagent l’information, c’est probablement qu’elle est vraie. Sinon, méfiance…

Par Gary
Posté le 2 mai, 2022

Actualités de la semaine

Discute minute

La future réalisatrice, c’est moi !

À Suivre de près

Sauvons les abeilles !

À Suivre de près

En mai, deux journées de mémoire de l’esclavage

Le sais-tu ?

Sais-tu quels sont les métiers du cinéma ?

Le débat de la semaine

On parle du cinéma

Le mot de la semaine

Cinématographe