le journal

Une journée pour dire « Non au harcèlement »

Le 18 novembre, c’est la Journée nationale de lutte contre le harcèlement à l’école. C’est le gouvernement qui a créé cette journée pour parler du harcèlement, comprendre ce que c’est et surtout s’engager ensemble pour que plus aucun élève ne soit harcelé à l’école, au collège ou au lycée.

Harceler quelqu’un, c’est se moquer de lui, l’humilier ou le taper de manière répétée. Lorsque le harcèlement a lieu via les réseaux sociaux, par mail ou par SMS, on parle de cyberharcèlement. On estime qu’environ 700 000 enfants sont victimes chaque année de harcèlement scolaire en France.

Le harcèlement, ce n’est pas un jeu et c’est très dangereux. Les conséquences peuvent être très graves : les élèves harcelés peuvent se sentir très mal, décider de ne plus aller à l’école ou même, dans les situations les plus graves, se suicider.

Pour lutter contre le harcèlement, 5000 élèves en France sont nommés « référents harcèlement » (on t’explique ce que font les référents harcèlement dans le sais-tu ?).

S’ils ont connaissance d’une situation de harcèlement, les élèves, les parents et les professeurs peuvent appeler le 3020. Des professionnels les guideront pour trouver des solutions et faire cesser le harcèlement. En cas de cyberharcèlement, on peut appeler un autre numéro : le 3018. Ces deux numéros sont gratuits !

Chaque année, un concours national pour dire « Non au harcèlement » est lancé. Les élèves conçoivent des affiches et des vidéos pour sensibiliser à cette thématique. Tu veux y participer ? Alors rendez-vous sur le site Non au harcèlement.

Par Marianne
Posté le 15 novembre, 2021

Actualités de la semaine

Discute minute

Non aux violences faites aux femmes !

À Suivre de près

Squid Game, des jeux dangereux

À Suivre de près

Martin, fou de bois !

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce que sont les violences faites aux femmes ?

Le débat de la semaine

On parle des violences faites aux femmes