le journal

La fin de la Première Guerre mondiale

Il y a 103 ans, le 11 novembre 1918, les Françaises et les Français étaient très heureux : la fin des combats de la Première Guerre mondiale était déclarée !

Depuis quatre longues années, une guerre opposant de nombreux pays avait lieu en Europe. Il y avait deux camps : la Triple Alliance (Allemagne, Autriche-Hongrie, Italie) et la Triple Entente (Royaume-Uni, France, Russie).

Les raisons de cette guerre sont multiples et compliquées. Mais la cause principale du conflit, ce sont les tensions entre les différents pays parce qu’ils n’étaient pas d’accord sur les frontières : chacun voulait agrandir son pays. En 1914, l’assassinat d’un homme qui devait devenir roi d’Autriche-Hongrie a fait éclater la guerre.

C’était une guerre très difficile. Les soldats, dont beaucoup de jeunes garçons, survivaient dans les tranchées, de grands couloirs creusés dans la terre sur les zones de combat, et risquaient de mourir tous les jours. Les femmes, elles, confectionnaient les armes de guerre. Elles souffraient de la famine. Au total, dix millions de personnes ont été tuées entre 1914 et 1918.

En 1918, la Triple Alliance a perdu beaucoup de combats et de soldats. En novembre, elle est vaincue. Réunis dans la forêt de Compiègne, les ennemis signent un document déclarant la fin des combats et la défaite de l’Allemagne, le 11 novembre 1918 au matin : c’est l’armistice. La fin officielle de la guerre aura lieu le 28 juin 1919 avec la signature du traité de Versailles.

À 11h, ce 11 novembre 1918, les cloches de toutes les villes et villages de France se mettent à sonner. Les habitants comprennent tout de suite et sortent dans les rues pour défiler, chanter, danser : c’est la fin de la guerre !

Mais si ce jour est un jour de fête, personne n’oublie la violence de la guerre, qui laisse derrière elle des millions de morts mais aussi de blessés. Certains ont leur visage défiguré par les armes : ce sont les gueules cassées.

Les citoyens français n’ont qu’un mot à la bouche : cette guerre doit être la « der des der », c’est-à-dire « la dernière des dernières ». Malheureusement, la paix ne durera que quelques dizaines d’années, jusqu’en 1939.

Tous les ans, le 11 novembre est un jour férié et des commémorations ont lieu en France pour célébrer la fin de la Première Guerre mondiale et rendre hommage aux poilus (on t’explique qui étaient les poilus dans le sais-tu ?), les soldats qui se sont battus pendant quatre ans.

Le dernier d’entre eux, Lazare Ponticelli, est décédé en 2008. Comme de nombreux autres poilus qui avaient survécu à la guerre, il s’était rendu de nombreuses fois dans des écoles, collèges et lycées pour témoigner et pour qu’une telle horreur ne se reproduise plus jamais.

Par Gary
Posté le 8 novembre, 2021

Actualités de la semaine

Discute minute

Non aux violences faites aux femmes !

À Suivre de près

Squid Game, des jeux dangereux

À Suivre de près

Martin, fou de bois !

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce que sont les violences faites aux femmes ?

Le débat de la semaine

On parle des violences faites aux femmes