À suivre de près

Des exilés stylés

Jérôme Baku a fui le Congo, son pays, parce qu’il était en danger. Aujourd’hui, il est à Paris et attend une réponse à sa demande d’asile : c’est-à-dire que la France doit décider si elle l’accueille ou non pour le protéger des dangers auquel il fait face dans son pays natal.

En attendant cette réponse, Jérôme n’a pas le droit de travailler. Mais il a trouvé une solution pour ne pas rester sans rien faire et être utile aux autres : il coud des vêtements pour d’autres personnes exilées.

Jérôme est artiste : il est diplômé de l’école des Beaux-Arts de la capitale de son pays, Kinshasa. Alors il a dessiné différents modèles de tee-shirts et a installé sa machine à coudre dans les locaux d’une association. Chaque personne choisit son modèle de tee-shirt et son tissu, puis Jérôme le coud, parfois avec l’aide du futur propriétaire du vêtement.

Lorsqu’elles arrivent en France, les personnes exilées ont souvent une vie compliquée. Ils peuvent être en difficulté pour dormir, manger et s’habiller correctement. Avec ce projet, Jérôme leur permet d’être bien habillé et de choisir leur style !

Par Sarah
Posté le 23 novembre, 2020

Actualités de la semaine

À la une

Les violences sexuelles faites aux enfants

Discute minute

Non aux violences faites aux enfants !

A suivre de près

Une borne de recyclage amusante

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église ?

Le débat de la semaine

On parle des violences sexuelles sur les enfants

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Pédocriminalité