À suivre de près

Le masculin ne l’emporte plus sur le féminin !

« Nous n’enseignerons plus que « le masculin l’emporte sur le féminin » » : c’est ce qu’ont affirmé plus de 300 professeurs et professeures de français en primaire, au collège, au lycée ou à l’université.

En cours de grammaire, tu as sans doute déjà entendu cette phrase. C’est à cause de cette règle qu’on va écrire, par exemple, « un homme et cent femmes sont venus » et pas « venues ». Ces 300 enseignants et enseignantes trouvent que ce n’est pas normal et que ce serait plus logique d’utiliser d’autres règles de grammaire.

En effet, cette règle est assez récente ! Elle est apparue au XVIIe siècle. Avant, on pouvait utiliser par exemple une autre règle qu’on appelle règle de proximité. Si on suit cette règle, on accorde les mots selon le sujet qui est le plus proche. Cela donne « un homme et une femme sont venues » et « une femme et un homme sont venus ».

La langue évolue tout le temps. Si cette règle du masculin qui l’emporte sur le féminin a été créée, c’était pour montrer que le masculin était plus « noble » (c’est-à-dire plus important) que le féminin, comme on peut le lire dans des livres de grammaire de l’époque. Donc selon ces 300 personnes, si on estime aujourd’hui que les femmes et les hommes sont égaux, cela doit se voir dans la langue aussi !

Par Gary
Posté le 1 février, 2021

Actualités de la semaine

À la une

C’est les vacances… dans toute la France !

Discute minute

Les vacances en France !

A suivre de près

Un toit pour moi et pour toi !

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est un lit de réanimation ?

Le débat de la semaine

On parle des vacances

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Mesures sanitaires