À suivre de près

La police a-t-elle le droit de fouiller les téléphones ?

Quand une personne est arrêtée par la police, elle est d’abord placée en garde à vue. Cela veut dire qu’elle va rester au commissariat pendant une journée ou deux, le temps que les policiers vérifient s’il est possible qu’elle ait fait quelque chose de contraire à la loi.

Pendant sa garde à vue, les policiers lui posent beaucoup de question. Mais ils peuvent aussi interroger son téléphone portable ! En effet, un nouveau logiciel permet de déverrouiller les téléphones et de copier toutes les données : les photos, les messages, les endroits par où on est passé avec la géolocalisation, etc. Avant, il fallait envoyer le téléphone dans un laboratoire spécial pour le faire.

Ce nouveau logiciel s’appelle le kiosque. La police a annoncé qu’en 2024, le kiosque serait présent dans 500 commissariats, partout en France. Certains pensent qu’avec ce nouveau logiciel, les policiers vont fouiller de plus en plus de téléphones portables, car ce sera beaucoup plus facile. Pour beaucoup de personnes, cela ne respecte pas la liberté et la vie privée des citoyens.

Par Arthur
Posté le 17 février, 2020

Actualités de la semaine

À la une

Les violences sexuelles faites aux enfants

Discute minute

Non aux violences faites aux enfants !

A suivre de près

Une borne de recyclage amusante

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église ?

Le débat de la semaine

On parle des violences sexuelles sur les enfants

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Pédocriminalité