À suivre de près

De bien belles « mauvaises herbes » !

Vigne vierge, laitue sauvage, hibiscus : depuis quelques mois, ces mystérieux mots sont écrits à la craie sur les trottoirs d’un quartier de Toulouse. En réalité, ce sont les noms des plantes qui poussent sur les murs ou entre les pavés. Celles qu’on appelle souvent des « mauvaises herbes ».

Pour Boris Presseq, il n’y a pas de « mauvaises » ou de « bonnes » herbes : ce sont toutes des plantes différentes qui font partie de la biodiversité. C’est pour cela que ce botaniste a décidé d’écrire leur nom sur les trottoirs. Selon Boris, si on connaît le nom des plantes, on y fait attention et on ne les voit plus comme de simples mauvaises herbes à arracher.

En se promenant à la recherche de ces plantes, Boris a fait des trouvailles étonnantes. Une plante, par exemple, est originaire d’Afrique du Sud. On ne sait pas comment elle est arrivée à Toulouse !

Par Gary
Posté le 6 janvier, 2020

Actualités de la semaine

À la une

Les violences sexuelles faites aux enfants

Discute minute

Non aux violences faites aux enfants !

A suivre de près

Une borne de recyclage amusante

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église ?

Le débat de la semaine

On parle des violences sexuelles sur les enfants

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Pédocriminalité