Grève des surveillants pénitentiaires

Écouter

Depuis quinze jours, des grèves ont eu lieu dans la majorité des prisons françaises. En effet, les surveillants pénitentiaires (les personnes qui gardent les prisonniers) ne sont pas contents de leurs conditions de travail et de l’état des prisons, et ils souhaitent se faire entendre. Ils trouvent que leur métier est trop dangereux et pas assez bien payé. Tout a commencé le 11 janvier dernier, dans la prison de Vendin-le-Vieil (dans le Nord-Pas-de-Calais), quand trois surveillants ont été blessés par un détenu (c’est le Mot du jour). Cette agression a mis en colère beaucoup de gardiens de prison dans toute la France et ils ont décidé de lancer un mouvement de grève. Des surveillants pénitentiaires ont refusé de travailler et des barrages ont été installés devant certaines prisons pour empêcher les gens d’entrer. Évidemment, les prisons ne sont pas complètement bloquées : les détenus sont quand même surveillés et leurs repas sont bien servis. Mais certaines activités, comme les promenades des prisonniers ou les visites de leurs familles, sont annulées. Des discussions doivent avoir lieu entre Nicole Belloubet, la ministre de la Justice et les surveillants pénitentiaires afin de réfléchir aux solutions pour améliorer leurs conditions de travail et l’état des prisons.

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (7 votes, 4,43 / 5)
    Loading...
    230
    Download PDF