discuste'minute

Contre les violences et pour l’égalité !

  • Ce matin, une dame est venue dans notre classe pour nous parler de l’égalité entre les filles et les garçons.
  • Ah, c’est super ! Et t’as appris des choses ?
  • Oui, c’était top. D’abord, on a parlé des inégalités à l’école, par exemple quand les garçons jouent au foot dans la cour, qu’ils prennent toute la place et qu’ils ne laissent pas les filles jouer.
  • T’as raison, ça, c’est pas normal.
  • Non ! On a aussi parlé de ceux qui embêtaient les filles, par exemple en soulevant leurs jupes ou en leur faisant des bisous alors qu’elles ne voulaient pas. La dame nous a expliqué qu’on n’avait pas le droit de faire ça.
  • C’est vrai. Quand ça arrive, on doit le dire au maître ou à la maitresse.
  • En tout cas moi, ça m’a fait réfléchir à plein de choses. Et elle nous a expliqué que l’égalité, ça commençait dès qu’on était enfant.
  • Comment ça ?
  • Bah, en fait il y a beaucoup d’inégalités entre les femmes et les hommes. Et si on apprend l’égalité dès notre âge, ce sera plus facile de rester toutes et tous égaux quand on sera grands.
  • T’as raison !
  • Elle a aussi parlé des violences contre les femmes. Et ça, c’était triste. En fait, il y a des hommes qui insultent ou tapent des femmes. Chaque année, il y a même des femmes qui sont tuées par leur mari…
  • C’est quoi ?
  • C’est une réunion entre les maîtresses et les parents pour discuter de ce qui va et de ce qui ne va pas à l’école. Si tu veux, tu peux écrire une lettre pour expliquer pourquoi tu ne te sens pas bien dans les toilettes.
  • Oui, je sais, j’avais vu un reportage là-dessus. C’est vraiment horrible.
  • C’est pour ça qu’il faut que les femmes puissent être aidées dès qu’elles en parlent. Il faut qu’elles puissent s’enfuir tout de suite et qu’on leur trouve une autre maison.
  • Oui. Quand il y a des violences, il faut agir tout de suite. Tu sais ce qu’on pourrait faire ? Organiser un concours d’affiches sur l’égalité entre les filles et les garçons à l’école.
  • Super idée ! Mais comment ?
  • Bah, on en parle chacun à toutes les filles, aux garçons et à nos professeurs et on demande si on peut les afficher dans le couloir.
  • Top ! J’en parle cet après-midi à ma maîtresse.
Par Gary
Posté le 21 novembre, 2022

Actualités de la semaine

À la une

C’est la Journée de la laïcité

À Suivre de près

Le Prix Goncourt des lycéens pour Sabyl Ghoussoub

À Suivre de près

Posons nos smartphones !

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est la Charte de la laïcité à l’école ?

Le débat de la semaine

On parle de laïcité