discuste'minute

Supporter, c’est aussi respecter !

  • Ça y est : c’est enfin la coupe du monde ! Je vais essayer de regarder un max de matchs et je ne veux surtout pas louper ceux des Bleus !
  • Pareil ! Pendant tout le mois, je vais les supporter à fond. Enfin… s’ils vont, jusqu’en finale !
  • S’ils perdaient, je serais trop dégoûté… Je crois que j’aurais envie d’éteindre la télé direct !
  • Moi aussi, je serais déçue mais quand on supporte une équipe, il faut être beau joueur. Ce n’est pas parce que ton équipe préférée perd que le match est forcément nul…
  • Je sais, mais la coupe du monde, ce n’est que tous les quatre ans, alors j’ai envie que mes joueurs favoris soient au top !
  • Normal, moi aussi ! Mais pour moi, un bon supporter doit respecter l’équipe adverse même quand elle gagne. Je trouve ça trop nul les gens qui se battent et qui cassent tout parce que leur équipe a perdu…
  • C’est clair ! En Angleterre, on les appelle des hooligans ; j’ai regardé sur Internet, ça veut dire : "petit voyou". Heureusement, les clubs les punissent très sévèrement, par exemple, ils leur interdisent d’entrer dans des stades.
  • Carrément ! Moi quand je vais voir un match, je respecte toujours les autres supporters et je continue de soutenir mon équipe jusqu’au bout même si elle perd.
  • Oui,  jusqu’à la dernière minute, c’est important que les joueurs sentent qu’on les soutient et parfois, ils arrivent même à remonter le score !
  • Pour la coupe du monde, ça va être pareil : je vais être à fond devant tous les matchs des Bleus même si je sais qu’ils ne m’entendront pas crier et chanter devant ma télé…
  • J’ai trop envie de voir ça ! Il faut absolument qu’on regarde le prochain match ensemble !
Par Agathe
Posté le 18 juin, 2018

Actualités de la semaine

À la une

Hommage à Nelson Mandela

À Suivre de près

En radeau pour la bonne cause !

À Suivre de près

Au Gabon, les animaux sauvages reviennent dans la réserve

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce que sont les prix Nobel ?

Le débat de la semaine

On parle de Nelson Mandela