Je suis témoin, je dis stop !

Écouter

Arthur : Tous les soirs, quand j’attends le bus, il y a un garçon de l’école qui se fait embêter par des grands du collège… Hier soir, ils ont carrément vidé son sac sur la route…
Sarah : Ils sont fous, eux ! C’est super dangereux ! Tu imagines ce qui serait arrivé si une voiture était passée quand ce garçon ramassait ses affaires ?
Arthur : Je sais, ça va carrément trop loin ! Mais je ne sais vraiment pas quoi faire…
Sarah : Tu en as parlé à quelqu’un ?
Arthur : J’ose pas… Tu es la première personne à qui je le dis.
Sarah : Il faut faire quelque chose. Si tu ne dis rien, ça va mal se terminer !
Arthur : Oui, mais si j’en parle à un adulte et que les grands apprennent que je les ai balancé, après ils vont s’en prendre à moi…
Sarah : Pas forcément, si quelqu’un les arrête, ils vont peut-être changer leur comportement. Et puis, si tu ne fais rien, c’est un peu comme si tu étais leur complice.
Arthur : Tu as raison, il faut faire quelque chose… Si j’étais plus grand, j’irai les taper avec des copains.
Sarah : Pff ! La violence, ce n’est pas la solution ! Par contre, si on va tous ensemble attendre le bus à côté de ce garçon et qu’on parle à ceux qui l’embêtent, ils vont peut-être arrêter car ils verront qu’il n’est pas seul !
Arthur : C’est une super idée mais si ça ne marche pas, qu’est-ce qu’on fait ?
Sarah : On n’aura qu’à en parler à un adulte ou alors on appellera le 3020, c’est le numéro « Non au harcèlement », je suis sûre qu’on nous donnera de bons conseils.
Arthur : OK, je vais en parler à Agathe, Gary et P’tite Marianne et ce soir on se donne tous rendez-vous à l’arrêt de bus !

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (1 votes, 5,00 / 5)
    Loading...
    377
    Download PDF