le sais-tu

Sais-tu quels sont les préjugés sur l’égalité fille-garçon et le sport ?

En 1896, lorsque Pierre de Coubertin relance les Jeux Olympiques, ceux-ci sont réservés exclusivement aux hommes. En 1900, seulement 22 femmes y participent sur un total de 997 sportifs.

Pendant longtemps, comme on ne voit que les hommes pratiquer du sport, peu de femmes osent dire qu’elles ont envie d’en faire. On pense que leur rôle est de rester à la maison et que les femmes musclées ne sont plus féminines.

Si les femmes aujourd’hui sont libres en France de choisir le sport qui les passionne, y compris les sports de combat ou les sports collectifs, les inégalités entre les filles et les garçons sont très importantes. Par exemple, si elles décident d’en faire leur métier, elles sont beaucoup moins payées que les hommes et sont parfois obligées d’avoir un autre travail à côté. C’est donc plus difficile pour elles de gagner ensuite des compétitions.

Les médias montrent également beaucoup moins de matchs féminins et interviewent moins de sportives. Par exemple à la télévision, les émissions sur le sport montrent 83 % d’hommes et seulement 17 % de femmes.

Le fait que la coupe du monde féminine de football soit diffusée par une grande chaîne de télé est donc une belle évolution.

Par Arthur
Posté le 10 juin, 2019

Actualités de la semaine

À la une

Violences conjugales, ça suffit !

Discute minute

Toutes et tous ensemble pour l’égalité !

À Suivre de près

Jouer aux échecs dans un bidonville !

À Suivre de près

Des plages toutes vertes…

Le débat de la semaine

On parle des violences conjugales

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Violences conjugales