Promouvoir des temps de jeux avec nos enfants

Nos ancêtres jouent depuis des milliers d’années. Sur des vases grecs ou romains, on trouve des personnages en plein jeu. En Iran, en Egypte, des jeux de plateau datant de l’Antiquité ont été retrouvés. Mais pourquoi jouons-nous, au juste ? Qu’est-ce que ça nous apporte ? Pourquoi est-ce particulièrement important pour les enfants de jouer à des moments de leur vie où ils se construisent ? Est-ce que tous les sujets peuvent être abordés grâce à une approche ludique ?

On fait le point avec Catherine Jacquet, directrice du programme Les petits citoyens.

Jouer, est-ce toujours apprendre ?

Si le jeu est un temps de plaisir naturel que l’on cultive dès l’enfance en famille, entre amis, il est aussi un outil éducatif précieux. Il permet, dans le cadre des apprentissages, de proposer d’autres univers et d’autres personnages que ceux auxquels les enfants sont confrontés dans leur réalité quotidienne.

L’activité ludique a aussi l’avantage de créer des conditions propices aux apprentissages entre pairs, ainsi qu’à la transmission entre générations, car, dans un jeu, les règles d’échanges sont les mêmes pour tous. Ainsi, chacun est invité à apprendre, partager et imaginer avec et grâce aux autres. Le jeu est aussi un levier formidable pour que chacun s’écoute, se comprenne et se réponde. Il permet de développer des capacités de discernement, de résilience et d’adaptation.

Le jeu peut-il permettre d’aborder plus facilement des sujets compliqués ?

Le jeu favorise la reconnaissance de chacun, sans stigmatisation. Il met en lumière des situations vécues et/ou ressenties dans le cadre du groupe. La médiation par le jeu est donc un atout précieux pour que la parole se libère en toute sécurité, par exemple dans les cas de harcèlement.

Par le jeu, les enfants sont amenés à développer leur esprit critique et donc leurs compétences psychosociales notamment si les règles permettent à chacun de se décentrer.

Ainsi, face aux situations de harcèlement vécues, entendues ou observées par exemple, les enfants sont accompagnés en sécurité pour douter, converser, argumenter, réfuter et plus encore, rechercher des solutions pour eux-mêmes et les autres.

Y a-t-il des sujets « trop sérieux » pour être abordés avec une approche ludique ?

Je ne crois pas qu’il y ait de sujets trop sérieux si c’est l’enfant qui les amène. Si tel est le cas, alors on se doit de l’accompagner pour trouver les justes réponses, c’est-à-dire celles acceptables à son âge au nom de ses besoins et adaptées à ses capacités.

Autrement dit, il convient de ne pas provoquer un enfant sur un sujet sérieux s’il n’en émet pas l’envie, mais bien si le besoin est exprimé comme essentiel à aborder pour qu’il grandisse en confiance.

S’interroger sur ce sujet, c’est aussi se poser la question du « ludique » et du jeu sérieux. Est-ce le sujet qui est sérieux : le racisme, la violence à l’école, en famille, la faim dans le monde, la crise climatique, la crise sanitaire, ou les modalités de jeu : jouer à décrypter, imaginer des réponses, une appréhension sensible sur un sujet donné ? Je crois que la plupart des sujets peuvent être abordés sous la forme d’un jeu si les modalités sont adaptées au thème et à l’âge des enfants.

Qu’apportent les temps de jeu en famille ?

Les temps de jeu en famille sont fondamentaux. Ils apportent des espaces de dialogue, de partage et de rire, sans enjeu direct.

On peut tout à fait jouer en famille ou entre amis sans enjeux éducatifs explicites. Ce n’est pas parce qu’un jeu n’est pas directement orienté vers l’acquisition de savoirs en histoire, mathématiques ou chimie qu’il n’est pas éducatif. Même si c’est parfois inconscient, jouer apporte toujours beaucoup pour soi et pour notre relation avec les autres : on apprend à écouter, collaborer, anticiper les réactions de l’autre, comprendre sa position. Des qualités essentielles dans notre société !


avatar

Catherine Jacquet est directrice générale du programme Les petits citoyens de la Fédération Léo Lagrange. Elle s’investit depuis plusieurs années dans la conception et l’édition de contenus et jeux socio-éducatifs destinés à amener les enfants à réfléchir, débattre et agir sur des sujets complexes de société.


Les ressources éducatives pour accompagner votre enfant dans le jeu :

À lire :

Autres réponses d'experts