Amicalement vôtre

Écouter

Agathe : C’est fou de se dire que pour la loi les animaux sont
considérés comme des objets ! Vous ne trouvez pas, les copains ?

Arthur : C’est sûr ! Pourtant, ce sont deux choses très différentes !
Les animaux ont besoin qu’on s’occupe d’eux : il faut leur donner à
manger et à boire, jouer avec eux, les câliner… Alors que les objets
n’ont pas besoin de nous.

Gary : Je pense que la plus grosse différence, c’est que ce sont des
êtres vivants : ils naissent, grandissent et meurent.

Agathe : Oui, et ils peuvent se reproduire, alors qu’aucun objet ne
peut avoir de bébé !

Sarah : C’est sûr ! Et puis, les animaux sont capables de ressentir
des choses.

P’tite Marianne : Oh ! Oui, par exemple, quand on emmène Choum
se promener, il est tellement content qu’il saute partout et agite sa
queue dans tous les sens.

Arthur : Carrément ! C’est bien la preuve que les animaux sont des
êtres capables d’éprouver des émotions. Et je trouve important que
la loi change et le reconnaisse.

P’tite Marianne : Mais alors tu crois qu’un jour les animaux auront
des droits comme les nôtres ?

Arthur : Non, je ne pense pas : les lois fixent des règles pour les
hommes, pas pour les animaux. Par contre, ces règles peuvent
encourager les hommes à mieux les traiter, et ça, c’est déjà pas mal
!

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    142
    Download PDF