Le concours a mobilisé beaucoup d’élèves

Écouter

P’tite Marianne : J’ai entendu dire que des écoles ont été récompensé pour avoir participé au concours « mobilisons-nous contre le harcèlement ». Je ne sais pas bien ce que c’est !
Gary : C’est un concours qui a été mis en place pour lutter contre le harcèlement à l’école ! Des élèves ont réalisé des vidéos et des affiches. Mais je pense qu’Éric Debarbieux pourra mieux en parler que moi. Il est le président du Conseil scientifique des États généraux de la sécurité à l’école et a accepté de répondre à nos questions.
Éric Debarbieux : Je peux vous dire les petits citoyens que les enfants, les jeunes de toute la France étaient invités à réaliser ensemble une vidéo ou une affiche pour lutter contre le harcèlement. Ça a été une superbe aventure pour tous. Ils pouvaient le faire en groupe : dans leur classe, leur école, voire dans un centre de loisirs. Ils devaient aussi présenter un projet qu’ils pourraient réaliser avec l’argent obtenu s’ils gagnaient. Il y a eu un prix par académie et 8 prix nationaux.
Arthur : Et ça sert à quoi exactement de faire ça Monsieur ? Éric Debarbieux : Ça permet d’éveiller les consciences sur le phénomène de harcèlement dans le cadre scolaire. C’est un des concours qui a eu le plus d’impact dans l’éducation nationale avec 824 projets collectifs. Et ce n’est qu’un début : les vidéos, les affiches vont circuler et servir à beaucoup de monde !
Agathe : En fait, les élèves ont directement travaillé avec les professeurs ?
Éric Debarbieux : Oui et les enseignants ont pu également observer combien ce sujet intéressait les élèves. Ils ont été des aides à l’expression des enfants et ce concours a été l’occasion d’échanges très riches. Car au fond, quand nous parlons de harcèlement, nous parlons de la vie, de la douleur, de l’amitié et c’est ce qui touche au coeur tout le monde, les enfants comme leurs enseignants.
Sarah : Comment les affiches et les vidéos seront utilisées ? Où peut-on les voir ?
Éric Debarbieux : On peut les voir sur la page Facebook agir contre le harcèlement à l’école, on peut aussi les voir sur le site agircontreleharcelement.gouv.fr et nous comptons sur tout le monde pour en parler !
Gary : Est-ce que l’expérience sera renouvelée ?
Éric Debarbieux : C’est en projet, d’une part à l’éducation nationale, d’autre part avec la Mutuelle Assurance élèves qui a aidé à financer ce concours. Il ne faut pas arrêter de parler contre le harcèlement, il faut toujours briser le mur du silence. C’est pour cela que ce concours est important.

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles
    Loading...
    143
    Download PDF