À suivre de près

Le dernier des Jumas

Amoim Aruká appartenait au peuple Juma, un peuple autochtone d’Amazonie. Il était âgé de plus de 80 ans et vient de mourir du Covid-19. Sa mort est un événement très triste, car Amoim était le dernier homme Juma.

Toute sa vie, Amoim a défendu son peuple et la forêt amazonienne dans laquelle il vivait. Malheureusement, la déforestation, la construction de mines et l’absence de protection des peuples autochtones a eu des conséquences très graves. Alors que les Jumas étaient plusieurs milliers au début du siècle, ils n’étaient plus que 5 en 2002.

Heureusement, Amoim a des enfants. Les trois filles d’Amoim sont désormais les seules représentantes de ce peuple dont il n’existe plus de garçons ou d’hommes. Elles souhaitent continuer le combat de leur père et défendre leur culture et leurs droits.

Par Gary
Posté le 8 mars, 2021

Actualités de la semaine

À la une

Les violences sexuelles faites aux enfants

Discute minute

Non aux violences faites aux enfants !

A suivre de près

Une borne de recyclage amusante

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église ?

Le débat de la semaine

On parle des violences sexuelles sur les enfants

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Pédocriminalité