Victoire du parti du président turc Erdogan

Écouter

Le dimanche 1er novembre 2015, les citoyens turcs ont voté pour leurs députés et c’est AKP, le parti conservateur (c’est notre « mot du jour ») du Président Erdogan qui a remporté le plus de voix. Le parti AKP (ou Parti de la justice et du développement) est au pouvoir depuis 2002 mais il n’arrive pas à constituer un gouvernement depuis sa défaite aux élections législatives de juin dernier. Comme une grande partie des députés n’étaient pas de ce parti, ils bloquaient les décisions du président. Du coup, de nouvelles élections ont été organisées et cette fois, il a obtenu 49,3% des votes ; les députés d’AKP occuperont donc 316 sièges sur 550 au Parlement turc. C’est une bonne chose pour le Président Erdogan, puisque cela signifie que sa politique sera soutenue par une majorité de députés. Mais est-ce une bonne nouvelle pour la Turquie ? Pas vraiment : d’abord, AKP s’est avantagé pendant la campagne électorale en parlant beaucoup plus que les autres partis à la télévision : il est passé à la télé presque soixante heures, contre cinq heures pour le CHP (Parti républicain du peuple) une heure et dix minutes pour le MHP (Parti d’action nationaliste), et dix-huit minutes pour le HDP (parti démocratique des peuples), ce qui n’est pas du tout équitable ! Par ailleurs, M. Erdogan a déclaré qu’il ferait la guerre aux rebelles kurdes (les Kurdes sont un peuple qui vit au sud-est de la Turquie ainsi qu’en Iran, en Irak et en Syrie, et qui se bat pour défendre son identité). En menant cette politique, le peuple turc ne peut être uni et les tensions risquent donc d’augmenter alors que les citoyens se remettent à peine de l’attentat qui a eu lieu le 10 octobre dernier (pour en savoir plus, lis la rubrique « le sais-tu ? »).

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (5 votes, 4,00 / 5)
    Loading...
    685
    Download PDF