le journal

Asia Bibi risque la peine de mort

Asia Bibi est une paysanne qui vit au Pakistan. Un jour, dans son village, elle a bu de l’eau du puits dans le gobelet d’une autre femme. Asia Bibi et cette autre villageoise n’ont pas la même religion. La femme a estimé qu’Asia Bibi parce qu’elle est d’une autre religion avait souillé l’eau du puits. Des juges lui ont donné raison et ont condamné Asia Bibi pour blasphème, c’est-à-dire qu’ils ont estimé qu’elle avait insulté la religion de l’autre femme. Au Pakistan, la Loi prévoit la peine de mort en cas de blasphème. Depuis dix ans, elle attend en prison. Des Pakistanais, des ONG se sont mobilisés pour qu’elle soit libérée et que cette Loi soit changée. Mais les extrémistes (c’est le Mot du Jour) de leur côté manifestent pour que cette peine soit appliquée et qu’Asia Bibi soit pendue. Au Pakistan, la Loi prévoit également qu’une personne condamnée puisse demander aux juges de la Cour Suprême d’étudier son cas de nouveau. C’est que vient de faire Asia Bibi. Mais, les extrémistes menacent de mort ces juges s’ils changent la peine d’Asia Bibi. Les juges pour le moment disent qu’ils ne pensent pas qu’il y ait eu de blasphème. On ne sait pas s’ils résisteront aux menaces et quelle sera leur décision. Asia Bibi, même si elle était reconnue innocente par la justice de son pays, ne pourrait sans doute pas rester y vivre parce que les extrémistes essayeront de la tuer sans aucun respect pour les droits de l’homme.

Par Arthur
Posté le 22 octobre, 2018

articles en liens