le journal

Escalade des tensions entre l’Iran et les États-Unis

Ces derniers mois, les tensions sont très fortes entre les États-Unis et l’Iran, un pays du Moyen-Orient.

Les deux pays sont ennemis depuis longtemps pour de nombreuses raisons. Les États-Unis reprochent par exemple à l’Iran d’aider des terroristes et de chercher à fabriquer des bombes atomiques (on t’explique ce qu’est une bombe atomique dans le sais-tu?). De son côté, l’Iran accuse les États-Unis de l’empêcher de faire du commerce et d’envoyer des soldats américains pour contrôler les pays du Moyen-Orient, par exemple en Irak.

En 2015, un texte important avait permis d’apaiser les tensions pendant un moment : il s’agit de l’accord de Vienne. Il a été signé par sept pays, dont l’Iran et les États-Unis. Dans ce texte, le président de l’Iran, Hassan Rohani, promettait de ne pas fabriquer de bombe atomique. En échange, les présidents des autres pays s’engageaient à retirer les embargos : cela veut dire qu’ils n’allaient plus empêcher les entreprises iraniennes de vendre leurs marchandises à l’étranger.

C’est Barack Obama, l’ancien président des États-Unis, qui a signé l’accord de Vienne. Mais Donald Trump, le nouveau président, n’est pas d’accord avec ce texte : pour lui, il ne faut pas faire la paix avec l’Iran car il pense que c’est un pays dangereux et violent. Il croit aussi que l’Iran, en secret, continue de chercher à fabriquer des bombes atomiques. En mai 2018, il a choisi de retirer son pays de l’accord de Vienne. La réconciliation aura été de courte durée…

Depuis, chacun se répond en menaçant et en attaquant l’autre : on appelle cela l’escalade des tensions. L’Iran a déclaré qu’il ne respecterait plus l’accord de Vienne. De leurs côtés, les États-Unis ont rétabli les embargos, ce qui rend les Iraniens plus pauvres. Le 3 janvier dernier, un homme très important en Iran a été tué par les États-Unis : le général Soleimani. L’Iran s’est vengé en attaquant des lieux où vivent des militaires américains en Irak.

De nombreuses personnes ont peur que cette escalade de tensions mène à une guerre. Emmanuel Macron, comme d’autres présidents européens, a demandé aux deux pays de se calmer. Aux États-Unis, des gens ont manifesté pour dire : « Non à la guerre en Iran ! »

Par Arthur
Posté le 13 janvier, 2020

Actualités de la semaine

Discute minute

Objectif : contrer l’épidémie !

À Suivre de près

La police a-t-elle le droit de fouiller les téléphones ?

À Suivre de près

Des panneaux de signalisation qui représentent tout le monde !

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu quelles mesures de sécurité ont été mises en place contre le coronavirus ?

Le débat de la semaine

On parle du coronavirus