le journal

Fukushima : trois ans plus tard

Te souviens-tu ? Il y a un peu plus de trois ans (le 11 mars 2011), le Japon était frappé par un gros tremblement de terre. Les secousses sous-marines avaient provoqué un tsunami : ce sont d’énormes vagues qui détruisent tout sur leur passage. Ces vagues ont endommagé la centrale nucléaire de Fukushima, une ville située au nord du Japon. C’est une des pires catastrophes nucléaires de l’Histoire. Le tsunami a inondé la centrale nucléaire moins d’une heure après le tremblement de terre et a ravagé une grande partie des côtes japonaises. Mais le plus grave, c’est que la centrale nucléaire a été abîmée. Elle a libéré des radiations nocives : on appelle cela la radioactivité (c’est notre mot du jour). À Fukushima, les réacteurs nucléaires qui étaient en marche se sont arrêtés automatiquement après le tremblement de terre. La centrale nucléaire ne produisait donc plus d’électricité. En plus, les lignes électriques qui auraient pu amener de l’électricité d’ailleurs étaient coupées. Sans électricité, plus de pompe. Et sans circulation d’eau, les barres duranium chauffent.

Actualités de la semaine

Discute minute

Non aux violences faites aux enfants !

À Suivre de près

Une borne de recyclage amusante

À Suivre de près

Ndakasi la gorille s’en est allée…

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est la Commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Église ?

Le débat de la semaine

On parle des violences sexuelles sur les enfants

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Pédocriminalité