le journal

Journée mondiale des orphelins de guerre

L’Organisation des Nations Unies a choisi la date du 6 janvier pour attirer l’attention des gens sur la situation des orphelins (c’est notre « mot du jour ») de guerre. La Convention Internationale des droits de l’enfant affirme que leurs droits doivent être respectés même en période de guerre. Pourtant, dès qu’il y a une guerre dans le monde, les enfants sont les premières victimes parce qu’ils sont plus fragiles et qu’il leur est plus difficile de se protéger. Certains sont gravement blessés et handicapés à vie, d’autres deviennent des enfants-soldats (quand des terroristes les forcent à se battre à leurs côtés) et d’autres encore perdent des membres de leur famille : c’est le cas des orphelins de guerre qui n’ont plus de parents. Les plus grands d’entre eux – et en particulier les filles – doivent souvent s’occuper de leurs jeunes frères et sœurs et n’ont donc pas la chance d’aller à l’école. Heureusement, plusieurs organisations, comme l’UNICEF, mettent en place des actions pour leur venir en aide et les protéger. Elles placent les orphelins de guerre dans des centres d’accueil ou des familles, et les aident à retrouver des proches. Pour en savoir plus sur la guerre, tu peux lire « Et si on s’parlait de la guerre ? » en cliquant ICI.

Actualités de la semaine

Discute minute

Recycler le numérique, ça doit être automatique !

À Suivre de près

Finis les jouets « pour filles » ou « pour garçons » !

À Suivre de près

Un wapiti enfin libéré !

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu comment on recycle les déchets numériques ?

Le débat de la semaine

On parle de pollution numérique

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Pédocriminalité