le journal

Recul de la peine de mort dans le monde

L’organisation Amnesty International qui défend les droits de l’homme dans le monde a annoncé que le nombre d’exécutions (c’est le Mot du jour) dans le monde a diminué en 2017. Dans certains pays lorsqu’une personne a commis des actes très graves, la justice peut décider qu’elle sera tuée ; c’est ce qu’on appelle la peine de mort. Cette peine qui est aujourd’hui interdite en France, a longtemps fait débat. D’un côté, ceux qui la défendent pensent que si une personne a commis un crime très grave, par exemple tuer un enfant, alors elle ne mérite pas de vivre. De l’autre, ceux qui sont contre la peine de mort pensent que la justice ne peut pas décider de tuer quelqu’un même si ce qu’il a fait est horrible et ils pensent qu’il est préférable que les coupables aient une peine de prison à vie. De plus, dans certaines affaires, des enquêtes ont prouvé après coup que la personne qui était condamnée à mort était en fait innocente. Aujourd’hui, la peine de mort est interdite dans 106 pays sur 195. Les deux derniers qui l’ont supprimée sont la Guinée (en Afrique) et la Mongolie (en Asie) en 2017. Amnesty International espère que d’autres pays suivront leur exemple.

Par Sarah
Posté le 30 avril, 2018

Actualités de la semaine

Discute minute

Les vacances en France !

À Suivre de près

Un toit pour moi et pour toi !

À Suivre de près

Des briques en plastique, c’est fantastique !

Alors, le sais-tu ?

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est un lit de réanimation ?

Le débat de la semaine

On parle des vacances

Découvre chaque semaine un nouveau mot

Le mot de la semaine

Mesures sanitaires