Mort de l’ancien président cubain Fidel Castro

Écouter

Vendredi 25 novembre, Fidel Castro, l’ancien président de Cuba (une île située entre les États-Unis et l’Amérique Centrale) est décédé à l’âge de 90 ans. Il était un des dirigeants politiques les plus connus au monde, à la fois adoré et détesté. Pourquoi ? Avant qu’il prenne le pouvoir, Cuba était sous le contrôle des Américains. Comme il voulait que son pays retrouve son indépendance, il a fait la révolution (c’est le mot du jour) pour repousser les Américains qui s’y étaient installés et il est devenu le dirigeant du pays pendant presque cinquante ans. Fidel Castro voulait qu’il y ait plus d’égalité entre les citoyens et il pensait qu’il fallait pour cela que l’État décide de tout. Certaines de ces décisions ont apporté de bonnes choses à son pays : il a, par exemple, mis en place l’école gratuite pour tous les enfants et a permis à tous les Cubains de se soigner gratuitement. Mais c’était aussi et surtout un dictateur (personne politique qui a tous les pouvoirs et dirige de façon très autoritaire) qui surveillait de très près ses citoyens et qui envoyait en prison tous ceux qui n’étaient pas d’accord avec lui. En s’opposant aux Américains, il a aussi plongé son pays dans la pauvreté ; pour se venger, les États-Unis ont imposé à Cuba un blocus c’est-à-dire que les deux pays n’avaient plus le droit de faire du commerce ensemble. Les Cubains ont alors manqué de beaucoup de choses essentielles, comme de nourriture ou de médicaments. Même si ce blocus est moins important depuis quelques années, le pays reste encore très pauvre. Depuis 2008, c’est Raul Castro, le frère de Fidel, qui dirige le pays.

  • Partager

    Facebooktwittergoogle_plusmail
  • 1 Étoile2 Étoiles3 Étoiles4 Étoiles5 Étoiles (2 votes, 4,00 / 5)
    Loading...
    299
    Download PDF