le journal

Défendre l’esprit critique à l’école

Il y a deux ans, le 16 octobre 2020, un professeur a été tué devant son collège avec un couteau. Il s’appelait Samuel Paty. Celui qui a fait cet acte terrible est un jeune homme de 18 ans qui n’était pourtant pas son élève. Il reprochait à l’enseignant d’avoir montré, en classe, des caricatures, c’est-à-dire des dessins humoristiques, publiés dans un journal appelé Charlie Hebdo.

Samuel Paty avait montré ces dessins dans un cours d’éducation civique sur la liberté d’expression (on t’explique comment est née la liberté d’expression dans le sais-tu ?). À l’école, on apprend que la liberté d’expression est un élément important de la démocratie, ce régime politique où le peuple élit les personnes qui sont au pouvoir. Dans un pays démocratique, tout citoyen a le droit de penser et de dire ce qu’il veut sans avoir peur d’être arrêté ou emprisonné. Et ça commence à ton âge : si tu trouves que quelque chose pourrait être changé dans ton école ou dans ta ville, tu as le droit de le dire.

La liberté d’expression a des limites : ce n’est pas autorisé, par exemple, d’insulter quelqu’un en fonction de sa couleur de peau (c’est du racisme), de son sexe (c’est du sexisme) ou de son orientation sexuelle (c’est de l’homophobie). On ne peut pas non plus dire des choses fausses sur quelqu’un pour lui faire du mal : c’est de la diffamation.

Mais on a tout à fait le droit de chercher des informations sur un sujet, d’écouter des personnes qui ont des avis différents sur ce sujet et de dire nous-mêmes ce qu’on en pense.

Cela s’appelle l’esprit critique : c’est quand on est capable de penser par soi-même et de réfléchir par rapport à un fait ou un sujet d’actualité et de se faire sa propre opinion. C’est très important d’avoir ses propres idées et de ne pas se laisser influencer par ce qu’on appelle les fake news : ce sont de fausses informations qui circulent sur Internet.

En France, pour que chaque citoyen puisse s’informer librement dans les journaux et se faire sa propre opinion, la presse est libre. Il n’y a pas de censure. C’est-à-dire que seul le journal peut choisir les articles qu’il veut publier et personne ne peut l’en empêcher ou le contrôler. C’est très important de pouvoir s’informer librement, mais ce n’est pas pareil dans tous les pays…

Quand le journal Charlie Hebdo publie des dessins ou des articles, personne ne peut l’en empêcher tant qu’il respecte la loi. C’est ce que Samuel Paty a voulu expliquer à ses élèves le jour de ce cours sur la liberté d’expression.

Le ministre de l’Éducation Pap Ndiaye a demandé aux écoles, collèges et lycées de rendre hommage à cet enseignant. Ces hommages ont pour but d’avoir une pensée pour lui et de rappeler que, partout en France, la liberté d’expression est un droit du citoyen.

Dans cet Hebdo un peu différent des autres, Les petits citoyens t’aident à comprendre d’où vient la liberté d’expression et de la presse, ce qu’est l’esprit critique et comment le développer.

Par Arthur
Posté le 17 octobre, 2022

Actualités de la semaine

Discute minute

À la découverte des cultures du monde

À Suivre de près

Fermeture des zoos au Costa Rica

À Suivre de près

Les sentiers retapés pour l’été

Le sais-tu ?

Sais-tu ce qu’est la mondialisation ?

Le débat de la semaine

On parle de la diversité culturelle

Le mot de la semaine

Diversité culturelle