Je (me) manifeste !

Gary : Regarde Agathe ! C’est quoi tous ces gens avec ces drapeaux ?

Agathe : Ce sont des manifestants. Ils descendent dans la rue pour dire qu’ils ne sont pas d’accord avec la loi qui se prépare sur les retraites.

Gary : Ah oui, j’en ai entendu parler hier au journal télévisé. Ils ont montré des images de la dernière journée de grève et il y avait vraiment beaucoup de monde dans la rue. Ils avaient des drapeaux et des banderoles, et ils chantaient, tapaient des mains et criaient des slogans.

Agathe : Oui, il y avait plus d’un million de personnes !

Gary : Waouh, je me rendais pas compte. Mais du coup le gouvernement, il va changer la loi ?

Agathe : En fait, quand on manifeste, ça veut dire qu’on n’est pas d’accord. Chez nous, en démocratie, c’est un droit de manifester. Et le gouvernement ne peut pas faire comme s’il n’entendait rien. Mais il n’est pas non plus obligé de renoncer à son projet.

Gary : Mais ça sert à quoi alors ?

Agathe : Bah, si des millions de personnes manifestent, c’est un signe pour le gouvernement qu’il faut faire attention et qu’il se trompe peut-être. Et, s’il ne change rien, le président peut perdre la confiance des gens et avoir du mal à gouverner ensuite.

Gary : Ah ouais, tout ça, c’est de la négociation en fait.

Agathe : On peut dire ça, oui. En tout cas, c’est hyper important de défendre le droit de grève et de manifester. Tu sais, ça n’a pas toujours été un droit. À l’époque, chez nous, si le Roi décidait quelque chose, on n’avait pas du tout le droit de dire qu’on n’était pas d’accord.

Gary : Moi, je trouve ça plus juste quand on a le droit de dire ce qu’on pense.

Agathe : T’as raison. Et à l’école, c’est pareil : si quelque chose ne nous plaît pas, on a le droit de le dire. Par exemple, avec les copains et les copines, on trouvait que les toilettes étaient souvent sales. Bah, on l’a dit et depuis, ils ont fait des changements pour que ce lieu soit plus propre. On n’a même pas eu besoin de se mettre en grève ou de faire une manifestation !