Jouer… c’est pas seulement sur les écrans !

  • Ça va, P’tite Marianne ? T’as l’air triste…
  • Bah, c’est à cause d’Arthur. À la maison, il ne joue plus avec moi.
  • Ah bon ? Pourquoi ?
  • Il passe son temps sur sa tablette à jouer aux jeux vidéo. Au début, moi aussi je trouvais ça trop cool, son jeu. Mais maintenant, on dirait qu’il n’y a plus que ça qui compte pour lui. On ne joue plus au basket ni aux jeux de société.
  • Et tes parents, ils sont d’accord avec ça ?
  • Non. En fait, ils aimeraient bien qu’Arthur comprenne tout seul que ce n’est pas très bon pour lui.
  • C’est sûr que ça serait bien.
  • Mes parents n’arrêtent pas de lui dire que s’il continue, il va être tout ramollo et risque de ne plus avoir d’amis. Parce que là, il ne va même plus jouer avec ses amis du quartier.
  • C’est vrai. Les jeux vidéo c’est bien, mais il ne faut pas en abuser.
  • Mais bon, comme Arthur n’écoutait rien, mes parents ont décidé d’une nouvelle règle pour une semaine : c’est une heure de tablette par jour, un point c’est tout ! Si Arthur comprend lui-même que ce n’est pas top pour lui, mes parents lui ont dit qu’ils en rediscuteraient et que la règle pourrait changer.
  • Bonne nouvelle, comme ça tu vas pouvoir jouer avec lui.
  • J’espère. Pour l’instant, il ne fait que bouder, mais je pense que dans quelques jours ça lui passera.
  • Je pense que oui. Arthur va finir par comprendre que si tes parents l’empêchent de trop jouer, c’est pour son bien.
  • T’as raison. Tu sais quoi ? On va aller le chercher pour l’emmener au parc. Ils ont construit un nouveau jeu qui est top, ça sera comme dans son jeu vidéo, mais en vrai !